Classe Internationale

Votre revue d'analyse internationale

2020. L’année qui a bouleversé les États-Unis – Épisode 2 : La crise du coronavirus, une épreuve nationale qui divise plus qu’elle ne rassemble

En novembre 2019, une maladie infectieuse, appelée Covid-19, se répand en Chine. Alors qu’elle semble se cantonner dans un premier temps en Asie, elle finit par se propager au mois de janvier dans le monde entier, affectant d’abord l’Europe, puis les États-Unis et l’Amérique latine. Le 11 mars 2020, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qualifie l’épidémie de coronavirus de pandémie, recommandant vivement à la communauté internationale de prendre des mesures de protection conséquentes pour prévenir la saturation des hôpitaux et freiner la propagation du virus. Moins d’une semaine plus tard, de nombreux pays dans le monde, notamment en Europe, annoncent un confinement général entraînant la fermeture des frontières, des liaisons aériennes et mettant la vie économique et sociale à l’arrêt.

La « guerre hybride » (2/4) : définition du concept

Classe Internationale continue sa série sur la « guerre hybride », et vous propose aujourd’hui le second volet de la série consacré à la définition du concept de la « guerre hybride ». Il est apparu pour la première fois en 2005, sous la forme d’un article rédigé par le lieutenant-colonel Frank G. Hoffmann et le général James N. Mattis de l’U.S. Marine Corps, dans un contexte où les déconvenues sur le théâtre d’opération irakien s’accumulaient pour les États-Unis. Alors que le général Mattis a continué sa carrière militaire – il fut le commandant de toutes les forces états-uniennes opérant au Moyen Orient entre 2011 et 2013 avant d’être nommé Secrétaire à la Défense en 2017 -, le lieutenant-colonel Hoffmann, désormais rendu à la vie civile, s’est dédié à donner vie à son concept. Il est alors devenu le principal acteur du débat naissant sur le concept de « guerre hybride », en il publia le premier ouvrage dédié à ce concept en 2007. Au fur et à mesure, le concept de guerre « hybride » s’est affiné, au point que Frank G. Hoffmann en donna une définition complète et succinte en 2009 : « je définis une menace hybride ainsi : tout adversaire qui emploie simultanément et de façon adaptative un mixte d’armes conventionnelles, de tactiques irrégulières, de terrorisme et de comportements criminels dans l’espace de bataille afin d’atteindre ses objectifs politiques ».

Crises au Sahel : le prisme malien

Le 14 février 2020, dans la région de Mopti au Mali, un groupe armé d’hommes vraisemblablement dogons[1] ont attaqué le village de Ogossagou, en ciblant les parties habitées par les membres de la communauté peule[2]. Ce village avait déjà subi un massacre le 23 mars 2019, ce qui est révélateur des tensions ethniques qui existent dans la région. La violence de l’attaque du 14 février a remis en lumière la crise humanitaire du Sahel. Il s’agit en effet d’une crise complexe par son aspect multiforme : elle allie crise climatique due à la raréfaction des ressources naturelles à crise politique liée à un sentiment d’abandon du peuple par des élites non-fonctionnelles. Celles-ci engendrent à leur tour une crise sécuritaire suite à la formation de groupes armés ayant pour objectif de dominer le territoire sahélien et y instaurer la Shari’a, sur fond de crise inter-ethnique. Dès lors, toutes ces crises interdépendantes ont eu pour conséquence de créer une large crise migratoire.

Côte d’Ivoire, les difficultés d’un renouvellement démocratique apaisé

Si les yeux du monde entier sont tournés vers Washington pour le duel présidentiel entre Donald Trump et Joe Biden au mois de novembre, un autre scrutin présidentiel d’une importance non négligeable doit se tenir le mois prochain. En effet, le 31 octobre, Alassane Ouattara briguera un troisième mandat après une décennie au pouvoir en Côte d’Ivoire. Loin d’être anecdotiques, ces élections concentrent bien au contraire de nombreux enjeux pour l’avenir 一 tant démocratiques qu’économiques et sociaux 一 de la Côte d’Ivoire. Ce pays d’Afrique de l’Ouest, gouverné pendant plus de 30 ans par le père de l’indépendance Félix Houphouët-Boigny, traverse, depuis la mort de ce dernier en 1993, de nombreuses crises qui fragilisent la société et la démocratie. Victime d’un coup d’État militaire en 1999, secouée par une guerre civile entre 2002 et 2007, ébranlée par une crise politique en 2010, la Côte d’Ivoire porte encore les stigmates d’une histoire politique conflictuelle.


Guinée-Bissau : vers la fin de l’instabilité politique ?

Parmi les cinq pays de l’Afrique lusophone, la Guinée-Bissau apparaît comme un pays bien discret. Si l’Angola est désormais connu pour son pétrole et que le Mozambique commence à l’être pour ses plages paradisiaques, le lecteur occidental est bien en peine d’associer une quelconque image à ce petit pays d’1,8 million d’habitants guère plus grand que la Belgique coincé entre le Sénégal et la Guinée. Première colonie tropicale portugaise dès 1446 et première affranchie de la tutelle de Lisbonne en 1973, la Guinée-Bissau peine à s’inventer un avenir serein depuis son indépendance.

previous arrow
next arrow
Slider
Le système des médias en Europe post-communiste :   Étude comparée des systèmes médiatiques russe, ukrainien, géorgien, arménien et azerbaïdjanais

Le système des médias en Europe post-communiste : Étude comparée des systèmes médiatiques russe, ukrainien, géorgien, arménien et azerbaïdjanais

crédit photo couverture: Patrick JANICEK/DR Cet article de recherche compare l’évolution des pratiques médiatiques dans cinq pays anciennement communistes: Russie,…

Lire
2020. L’année qui a bouleversé les États-Unis – Épisode 2 : La crise du coronavirus, une épreuve nationale qui divise plus qu’elle ne rassemble.

2020. L’année qui a bouleversé les États-Unis – Épisode 2 : La crise du coronavirus, une épreuve nationale qui divise plus qu’elle ne rassemble.

En novembre 2019, une maladie infectieuse, appelée Covid-19, se répand en Chine. Alors qu’elle semble se cantonner dans un premier…

Lire
Crises au Sahel : le prisme malien

Crises au Sahel : le prisme malien

Le 14 février 2020, dans la région de Mopti au Mali, un groupe armé d’hommes vraisemblablement dogons[1] ont attaqué le…

Lire
La « guerre hybride » (2/4) : définition du concept

La « guerre hybride » (2/4) : définition du concept

Soldats tchadiens et leur pick-up Toyota en 2008. Le véhicule est la bête de somme des mouvements «  hybrides »…

Lire
Côte d’Ivoire, les difficultés d’un renouvellement démocratique apaisé

Côte d’Ivoire, les difficultés d’un renouvellement démocratique apaisé

Si les yeux du monde entier sont tournés vers Washington pour le duel présidentiel entre Donald Trump et Joe Biden…

Lire
Guinée-Bissau : vers la fin de l’instabilité politique ?

Guinée-Bissau : vers la fin de l’instabilité politique ?

Parmi les cinq pays de l’Afrique lusophone, la Guinée-Bissau apparaît comme un pays bien discret. Si l’Angola est désormais connu…

Lire
Environnement : le débat du siècle

Environnement : le débat du siècle

Au-delà des débats idéologiques et clivages politiques classiques, la question environnementale est plus que palpable à l’heure où certains parlent…

Lire
Le concept de  « génocide culturel » et la réécriture du passé : l’exemple de la destruction du cimetière arménien de Djoulfa

Le concept de « génocide culturel » et la réécriture du passé : l’exemple de la destruction du cimetière arménien de Djoulfa

En mars 2019, le journal britannique The Guardian publiait l’article « Monumental loss: Azerbaijan and the worst cultural genocide of…

Lire
Exportations d’armes : quelle position pour la France ?

Exportations d’armes : quelle position pour la France ?

Aujourd’hui, Classe Internationale vous propose un article ayant pour objet l’exportation des armes et plus particulièrement la position de la…

Lire