Une réunification de la Corée est-elle possible ?

Il existe encore aujourd’hui une véritable difficulté à imaginer la réunification entre la Corée du Sud et la Corée du Nord, encore perçue comme une  «sorte de fatalité vague et lointaine sur laquelle il n’existe aucune prise », d’après l’ancien diplomate à Séoul, M. Pascal Dayez-Burgeon. D’abord soeurs ennemies au sortir de la Seconde Guerre mondiale et désormais cousines perdues à cause des profondes évolutions socio-culturelles qu’ont connues respectivement les deux Corées, pourraient-elles être les instigatrices de leur éventuelle réunification ? Quid du rôle et des intentions des puissants voisins comme la Chine, le Japon, sans oublier les Etats-Unis ? Retour sur les enjeux et dynamiques des relations entre Séoul et Pyongyang. 

Continuer de lire « Une réunification de la Corée est-elle possible ? »

Les primaires démocrates : un enjeu bien plus qu’américain

« Les valeurs fondamentales de cette nation, notre rang dans le monde, notre démocratie même, tout ce qui a fait l’Amérique, est en jeu ». C’est ainsi que Joe Biden, vice-président de Barack Obama pendant huit ans, a annoncé sur Twitter sa candidature à la Maison Blanche en avril dernier. Le décor est planté. Donald Trump est prévenu. 

Continuer de lire « Les primaires démocrates : un enjeu bien plus qu’américain »

La rétrocession de Hong Kong : bras de fer entre Margaret Thatcher et Deng Xiaoping

Après un entretien houleux avec Deng Xiaoping, Margaret Thatcher trébuche devant les caméras en descendant les marches du Palais de l’Assemblée du Peuple à Pékin. Cet épisode de l’automne 1982 est diffusé en boucle sur les télévisions chinoises. La chute de la Dame de Fer devait symboliser la fin de l’Empire britannique et du « Siècle de la Honte ». Deux ans après cet incident, en 1984 Margaret Thatcher s’incline devant les exigences chinoises et accepte la rétrocession de Hong Kong à la Chine, prévue pour 1997. Continuer de lire « La rétrocession de Hong Kong : bras de fer entre Margaret Thatcher et Deng Xiaoping »

Le fait colonial: un élément déclencheur de l’idée européenne?

« Prenez le fardeau de l’Homme Blanc, Envoyez le meilleur de votre descendance, Promettez vos fils à l’exil, Pour servir les besoins de vos prisonniers ; Pour attendre sous un lourd harnais, Un peuple folâtre et sauvage, Vos peuples boudeurs, tout juste pris, Moitié démon et moitié enfant. » telles sont les rimes de l’appel de Rudyard Kipling à l’impérialisme américain en 1899. Continuer de lire « Le fait colonial: un élément déclencheur de l’idée européenne? »

Cartographier la politique étrangère américaine avec Henry Kissinger

« Les morts gouvernent les vivants » écrit Auguste Comte, et Henry Kissinger se charge à juste titre de nous le rappeler. A l’heure du crépuscule du système international uni-multipolaire (1) , un retour historique sur la politique étrangère américaine s’impose, non pas pour en tirer mécaniquement les évolutions futures, mais pour comprendre les racines intellectuelles des choix passés, pour mieux circonscrire les ré-interprétations futures de l’exceptionnalisme américain, déjà enclenchées par Donald Trump. Bien qu’imprévisible dans ses choix, d’un isolationnisme de campagne à un interventionnisme unilatéral (en Iran, au Venezuela), parfois même une synthèse des deux (guerre commerciale avec la Chine) le Président américain s’en tient à ce qu’il peut tirer du corpus culturel américain : n’est pensé, puis mis en œuvre, que ce qui est pensable. Continuer de lire « Cartographier la politique étrangère américaine avec Henry Kissinger »