Classe Internationale

Votre revue d'analyse internationale

A global democratic recess: legally undermining democracy

The plummeting confidence in representative democracy is a challenge that many countries will have to face in the twenty-first century. What seemed to be a century of democratic splendor in its very beginning, seems now to have become one of those moments in history in which predictability becomes a goal one could only dream to achieve.

Le système des médias en Europe post-communiste : Étude comparée des systèmes médiatiques russe, ukrainien, géorgien, arménien et azerbaïdjanais

Cet article de recherche compare l’évolution des pratiques médiatiques dans cinq pays anciennement communistes: Russie, Ukraine, Arménie, Géorgie, Azerbaïdjan. Au delà de la comparaison spatiale, la recherche implique une comparaison temporelle de deux périodes précises: les élections tenues à la fin des années 1990 ainsi que les élections de 2017 et 2018 dans les mêmes pays. Il s’agit d’identifier les pratiques médiatiques propres au post communisme, tiraillé entre valeurs occidentales de référence et héritages du communisme.

2020. L’année qui a bouleversé les États-Unis – Épisode 2 : La crise du coronavirus, une épreuve nationale qui divise plus qu’elle ne rassemble

En novembre 2019, une maladie infectieuse, appelée Covid-19, se répand en Chine. Alors qu’elle semble se cantonner dans un premier temps en Asie, elle finit par se propager au mois de janvier dans le monde entier, affectant d’abord l’Europe, puis les États-Unis et l’Amérique latine. Le 11 mars 2020, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qualifie l’épidémie de coronavirus de pandémie, recommandant vivement à la communauté internationale de prendre des mesures de protection conséquentes pour prévenir la saturation des hôpitaux et freiner la propagation du virus. Moins d’une semaine plus tard, de nombreux pays dans le monde, notamment en Europe, annoncent un confinement général entraînant la fermeture des frontières, des liaisons aériennes et mettant la vie économique et sociale à l’arrêt.

La « guerre hybride » (2/4) : définition du concept

Classe Internationale continue sa série sur la « guerre hybride », et vous propose aujourd’hui le second volet de la série consacré à la définition du concept de la « guerre hybride ». Il est apparu pour la première fois en 2005, sous la forme d’un article rédigé par le lieutenant-colonel Frank G. Hoffmann et le général James N. Mattis de l’U.S. Marine Corps, dans un contexte où les déconvenues sur le théâtre d’opération irakien s’accumulaient pour les États-Unis. Alors que le général Mattis a continué sa carrière militaire – il fut le commandant de toutes les forces états-uniennes opérant au Moyen Orient entre 2011 et 2013 avant d’être nommé Secrétaire à la Défense en 2017 -, le lieutenant-colonel Hoffmann, désormais rendu à la vie civile, s’est dédié à donner vie à son concept. Il est alors devenu le principal acteur du débat naissant sur le concept de « guerre hybride », en il publia le premier ouvrage dédié à ce concept en 2007. Au fur et à mesure, le concept de guerre « hybride » s’est affiné, au point que Frank G. Hoffmann en donna une définition complète et succinte en 2009 : « je définis une menace hybride ainsi : tout adversaire qui emploie simultanément et de façon adaptative un mixte d’armes conventionnelles, de tactiques irrégulières, de terrorisme et de comportements criminels dans l’espace de bataille afin d’atteindre ses objectifs politiques ».

Crises au Sahel : le prisme malien

Le 14 février 2020, dans la région de Mopti au Mali, un groupe armé d’hommes vraisemblablement dogons[1] ont attaqué le village de Ogossagou, en ciblant les parties habitées par les membres de la communauté peule[2]. Ce village avait déjà subi un massacre le 23 mars 2019, ce qui est révélateur des tensions ethniques qui existent dans la région. La violence de l’attaque du 14 février a remis en lumière la crise humanitaire du Sahel. Il s’agit en effet d’une crise complexe par son aspect multiforme : elle allie crise climatique due à la raréfaction des ressources naturelles à crise politique liée à un sentiment d’abandon du peuple par des élites non-fonctionnelles. Celles-ci engendrent à leur tour une crise sécuritaire suite à la formation de groupes armés ayant pour objectif de dominer le territoire sahélien et y instaurer la Shari’a, sur fond de crise inter-ethnique. Dès lors, toutes ces crises interdépendantes ont eu pour conséquence de créer une large crise migratoire.

previous arrow
next arrow
Slider
Israël-Iran : Un Moyen-Orient sans armes nucléaires, c’est possible ?

Israël-Iran : Un Moyen-Orient sans armes nucléaires, c’est possible ?

Au début du mois de décembre, le chef du programme nucléaire iranien Ali Akbar Salehi, a annoncé avoir produit du Yellowcake, sorte de concentré d’uranium, permettant la fabrication d’uranium enrichi. Ainsi, l’Iran serait en mesure de maîtriser l’ensemble du cycle d’enrichissement, et de développer rapidement ses activités nucléaires. Une démonstration de puissance qui inquiète la communauté internationale, alors que des négociations reprennent à Genève et que l’idée d’une Zone Exempte d’Armes Nucléaires continue d’occuper les esprits.

Lire
Turquie : Le Grand retour vers l’Orient

Turquie : Le Grand retour vers l’Orient

Depuis l’arrivée au pouvoir de l’AKP, le Parti pour la Justice et le Développement, la politique étrangère turque semble avoir pris un virage à 180 degrés. Après avoir été un soutien indéfectible des États-Unis, un partenaire stratégique important pour Israël, et un voisin aimant de l’Union Européenne, la Turquie est devenue aujourd’hui un véritable chef d’orchestre en ce qui concerne les problématiques moyen-orientales et met un point d’honneur à normaliser l’ensemble de ses relations dans la région.

Lire
Irlande : déroute et nationalisme ?

Irlande : déroute et nationalisme ?

Manque de solidarité et de perspicacité. C’est bien ce que révèle la deuxième crise européenne avec, en outre, une belle erreur de diagnostic : l’Irlande n’est pas la Grèce. Pourquoi donc devrait-elle suivre le même régime et risquer de subir un repli nationaliste ?

Lire
Rwanda, justice et verrouillage politique

Rwanda, justice et verrouillage politique

Le 1er octobre, l’ONU rendait public un rapport concernant des événements ayant eu lieu en République Démocratique du Congo entre 1993 et 2003. Massacres de réfugiés hutus par les troupes du FPR, soupçons d’actes génocidaires… Kigali n’a pas tardé à dénoncer un rapport instrumentalisé voire révisionniste. Mise au point.

Lire
Iles Kouriles : l’insoluble guerre de l’Extrême-Orient

Iles Kouriles : l’insoluble guerre de l’Extrême-Orient

L’affaire ne pouvait pas plus mal tomber pour le gouvernement de Naoto Kan. Après une forte agitation diplomatique autour des îles Senkaku (ou Diaoyu en chinois), administrées par Tokyo mais vigoureusement revendiquées par Pékin, voilà que le président russe Dimitri Medvedev s’avise de visiter les Iles Kouriles et de réveiller le vieux contentieux nippo-russe.

Lire
Mumia Abu Jamal – Future Nobel Peace Prize Winner?

Mumia Abu Jamal – Future Nobel Peace Prize Winner?

He is an American dissident calling for increased civil rights for African-Americans, a one time Black Panther activist, a revolutionary radio reporter and referred to as the “voice of the voiceless”. He has been given an honorary citizenship in the city of Paris and is acclaimed by many around the world. Nevertheless, Abu Jamal has been on death row since 1982, and has been claiming his innocence ever since.

Lire
Sahara Occidental : Les clés du dossier

Sahara Occidental : Les clés du dossier

Le Sahara occidental est au centre de l’actualité après le démantèlement d’un camp de contestataires sahraouis et les affrontements meurtriers de Laâyoune. Les négociations continuent d’échouer malgré la présence des Nations Unies qui tentent de concilier les intérêts des trois acteurs principaux : Sahara Occidental, Maroc, et Algérie. Ce qu’il faut savoir.

Lire
Le Rwanda est-il réellement sorti du génocide ?

Le Rwanda est-il réellement sorti du génocide ?

Fin 1994, le Rwanda est à genoux. Le génocide vient de le priver de près de 10% de sa population et de 90% de son élite politique. Seize ans plus tard, le pays jouit d’une réussite économique indéniable. Néanmoins, sur le plan politique, il n’a toujours pas tourné la page la plus sanglante de son histoire.

Lire
UE : une vision institutionnaliste en manque d’horizon

UE : une vision institutionnaliste en manque d’horizon

Rouages économiques grippés, articulation avec le domaine politique loin d’être automatique… La crise a mis en lumière la complexification du processus d’intégration européenne et les limites de la vision institutionnaliste.

Lire